Contactez-nous au : 02 99 90 85 30 / 06 87 22 98 21
Lieu_dit Chère – 35390 Grand-Fougeray, Regardez la carte
<span>Une bigame</span> au Moulin

Une bigame au Moulin

 

la miraculée de la guillotine

 

Ici on se situe dans la période révolutionnaire (vers 1792- années de la « Terreur »).

Angélique Locquet de Granville qui avait épousé Pierre du Matès (ce dernier avait emmigré à l’étranger à la Révolution, laissant sa femme) se retrouvait sur le chemin qui la menait à Nantes pour être jugée et sûrement guillotinée.
 

Venait-elle de Rennes, de Redon… Néanmoins, elle était menée par des révolutionnaires dont un certain Nicolas Fauchon Chapelier qui à priori, était celui qui commandait l’escorte des nobles.
 

Angélique était la fille de Charles Locquet de Granville et sa mère Jeanne Marie Guillemette DU COUËDIC. Elle avait un frère Félix Victor LOCQUET de GRANVILLE, Marquis de Fougeray 1760-1793 Marié le 19 janvier 1785, Plerguer,35224,Ille-et-Vilaine,Bretagne,FRANCE, avec Victoire Jeanne Marie GOUYON de BEAUFORT 1767-1792. (source Généanet)
 

Passant par Grand Fougeray, elle s’exclama qu’elle passait sur ses terres… Nicolas Fauchon Chapelier lui indiqua que pour sauver sa « tête », elle pouvait épouser un « révolutionnaire ». Celle-ci a accepté et épousa le Nicolas… pour sauver sa « tête ».
 

A priori, il n’y a pas eu d’enfants de cette union et Angélqiue dû mourir rapidement, car le Nicolas épousa une certaine Judicelly après. Mais c’est une autre histoire.

Print Friendly, PDF & Email